Etienne Leperlier

Flacon masque en 2 parties
Pâte de verre


Présentation

Né en 1952, Etienne Leperlier, s'est associé, dès 1980, aux recherches menées par son frère cadet Antoine, sur la technique de la pâte de verre autrefois mise au point par leur grand-père François Emile Décorchemont. Ses premières expositions remontent à 1982.

Sculpteur, dessinateur, ethnologue, sociologue, CREATEUR… multiples sont les différentes facettes du personnage Etienne Leperlier. Pourtant, l’artiste lui est unique. Doté d’un véritable pouvoir d’invention et d’une force de réalisation rares, il œuvre au gré de son inspiration, face à un infini qui le fascine.

Démiurge de l'univers de la pâte de verre, Etienne Leperlier révèle au monde la maturité d'un art enfin recréées.

Démarche artistique

Le petit-fils de Décorchemont domine merveilleusement teintes et nuances. Ses pièces se distinguent singulièrement par des effets de diaphanéité parfois jusqu'à la transparence, obtenus en jouant dans les épaisseurs.

Etienne Leperlier, voue une passion extraordinaire à la lumière. Il pratique avec elle un Véritable jeu de l'amour et de la haine où tantôt 11 la capture et l'emprisonne, tantôt il lui offre un écrin pour sa transparence, une âme pour ses vibrations. D'autres fois encore, fasciné, il lui construit des lieux de manifestations, savourant ensuite le bonheur de la regarder s'installer, briller ou décliner, disparaître, puis revenir

Après avoir quelques années durant présenté des coupes, des vases, des mortiers, la veine créatrice d'Etienne s'est focalisée sur des sculptures; des empreintes comme il les appelle. Etranges, parfaites dans les formes et la recherche, elles sont porteuses de mystères, de secrets, de confidences. L'intimité y est parfois si lourde, que l'artiste insère à son oeuvre une clef énigmatiquement figée. Mais, personne ne peut dire s'il s'agit d'une sorte d'invite à l'intrigue, ou d'un moyen d'avancer vers l'infini profond enfoui dans la pièce.

Expositions

Personnelles ou de groupes, de nombreuses expositions ont rendu hommage aux talents d'Etienne Leperlier, notamment : les musées des Arts décoratifs de Paris, Nîmes, Düsseldorf, Lucerne, Bruxelles, New York, Los Angeles, Strasbourg, Rouen, Lillebonne, Nancy, Genève, Osaka, Sapporo.

Le Musée de Meisenghal, le Musée Unterlinden de Colmar, l'Hokkaido Museum of Modern Art au Japon, le Musée Ariana À Genève, le Musée de Sèvres, le Musée de Beaux-Arts de Mulhouse, etc., ainsi que plusieurs galeries.

Ses oeuvres sont dans les collections publiques de plusieurs musées Européens notamment en France et en Allemagne, au Musée Ariana en Suisse, au Corning Museum of Glass, ainsi qu'au Cooper-Hewitt Museum à New York et dans de nombreuses collections privées.

Publier un nouveau commentaire

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter