La magie du verre

Paul Claudel l’a chanté dans l’œil écoute. Le verre, ce matériau né de la magie et des 4 éléments. Claudel avait raison : n’est-ce pas magie, que le feu du sable avec le souffle de l’air pour voir apparaître du verre, ce liquide solidifié, que l’on façonne par étirement.

L’origine du verre remonte à la nuit des temps, dans cette terre privilégiée du Moyen-Orient ou l’homme de prime abord nomade à évolué pour devenir sédentaire. Il a dû vivre, survivre, s’organiser, découvrir comme par hasard le verre au 5ème millénaire avant J.-C. en Syrie.

C’est en Mésopotamie qu’on retrouve des petites fioles ou vases en verre, confectionnés de façon primitive et roulés sur un noyau de sable.

A partir de cette découverte, plus rien n’arrêtera son expansion à la conquête du globe.

Dans l’histoire du verre, la découverte de la canne de verrier inventée juste avant notre ère en Phénicie va révolutionner le monde des verriers. Depuis 2000 ans, la canne de verrier a donné son style à un type de verrerie : le verre soufflé.

Actuellement l’art du verre avec ses chefs-d’œuvre consacrés, renouvelle de fond en comble ce matériau extraordinaire, né du sable et du feu, il y a près de sept mille ans.

Ce qu’en disait Paul Claudel : (1868-1955)
Mais avant le verre,
L’architecte par la disposition qu’il sait
Construit l’appareil de pierre
Comme un filtre dans les eaux de la Lumière
Et donne à tout l’édifice son Orient
Comme à une perle …

 

Publier un nouveau commentaire

  • Aucun commentaire trouvé
Veuillez vous connecter pour commenter